Lorsque Microsoft joue ce n’est pas toujours fairplay

Au CES, Microsoft avait lancé un concept original pour démontrer la pertinence de son système d’exploitation, Windows Phone versus quiconque osera l’affronter. Pour chaque victoire, la firme affirmait offrir un ordinateur d’une valeur de 1000$. Sauf que …

Les conditions sont simples, toute personne qui effectue une tâche plus rapidement qu’un Windows Phone remportera un ordinateur d’une valeur de 1000 $, et si défaite il y a, déclarer publiquement avoir été fumé par Windows.

Un jeune homme a voulu tenté sa chance avec son Galaxy Nexus, son défi ? Afficher la météo de deux villes distinctes. Au Microsoft Store de Santa Clara, à peine le go était donné que Sahas Katta s’écrié : « fait ! ». Hasard, chance ou ingéniosité, notre homme avait sur son écran d’accueil Android deux widgets de deux villes différentes de Californie.

Katta ne l’a emportée que d’une courte tête, en effet une fraction de seconde plus tard, le Windows phone avait effectué la tâche. La firme avait également épinglé deux tuiles de deux villes distinctes sur la home. Seulement, Katta a été plus malin.

Ayant anticipé, il avait désactivé le verrouillage de l’écran. Alors que l’employé de Microsoft a dû appuyer sur un bouton et déverrouiller son écran, le propriétaire du Nexus sous Android n’a fait que presser une touche. Grâce à ces précieuses secondes, Windows Phone s’est fait fumer à son propre jeu et notre jeune américain aurait donc dû emporter un ordinateur de 1000$.

Vous voyez venir la chute, pas de PC. Katta a logiquement demandé des raisons à ce manque de fairplay, le jeune homme confie sur son blog la dernière excuse entendue : « parce que » … La campagne de Microsoft ayant fait beaucoup de buzz, le post de Sahas Katta également. Retour de bâton pour Microsoft, puisque toute la communauté Android est montée au créneau.

Ben Rudolph, responsable de cette compétition a finalement lâché le tweet de l’abandon « Hey, les Microsoft Store et moi voulons arranger les choses. Donc j’ai un ordinateur portable, un téléphone (et mes excuses) pour vous. »

Katta n’est pas un adepte du mieux vaut tard que jamais et a voulu marqué le coup en donnant une leçon à Microsoft. Se venger avec classe, c’est ça : revendre aux enchères le PC et le téléphone et reverser la somme à une association caritative.

Microsoft s’est donc fait fumer deux fois, quant à Sahas Katta, on ne peut qu’applaudir son initiative.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*