installer un bureau à distance sous linux debian server

Il est parfois utile d’avoir un bureau à distance sur un serveur debian distant, par exemple pour travailler, voir une vidéo bloquée pour un pays etc :mrgreen:

Il vous faut biensur vous connecter en root via ssh sur votre serveur

Pour commencer on va installer gnome et vnc4server, l’installation va être un peu longue c’est normal.

 apt-get update
apt-get install gnome vnc4server

Allez prendre un café 😉 puis une fois tout cela installé il faudra alors lancer une instance de bureau à distance (c’est pratique pour ceux qui ont peur pour la sécurité du serveur,et n’utiliser le bureau à distance qu’en cas de nécessité), maintenant vous pouvez vous connectez sous un autre nom d’utilisateur que root (bien que cela fonctionne aussi). On va prendre ici l’utilisateur informateque pour l’exemple

 su informateque

Puis tapez la commande

vnc4server

Il va vous demandez d’insérer un mot de passe pour la connexion au bureau à distance, 8 caractère maximum, il sera tronqué après.

Et voilà votre session est lancée ! et on fait comment pour s’y connecter? lorsque vous avez  ceci à votre écran

 informateque@serveurDebian:~$ vncserver

 New 'serveurDebian:1 (informateque)' desktop is serveurdebian:1

 Starting applications specified in /home/cedric/.vnc/xstartup
 Log file is /home/informateque/.vnc/serveurDebian:1.log

il faut savoir que pour se connecte il y a 2 choses

– l’adresse ip de votre serveur

– le port de votre serveur qui commence par 5900

Ici nous remarquons qu’il y a un :1 à la fin de la première ligne, cela veut dire que le port d’écoute sera 5901

De même si il y aurait eu un :2 le port sera 5902 :mrgreen: je pense que vous avez compris 😉

Maintenant c’est bien vous avez lancé l’instance de la session mais si vous désirez l’arrêter ? il suffit de fermer l’instance selon le port

vnc4serveur -kill :1

C’est bien beau monsieur Vador ! mais on se connecte avec quoi ? avec ultraVNC sous windows, vous pouvez aussi utiliser d’autre logiciel tel que TightVNC, mais j’ai une préférence pour ultraVNC qui est français

Bon si comme moi vous avez un souci au niveau de votre connexion, que vous avez un terminal mais que vous ne pouvez rien écrire il faut encore faire une modification,vous remarquerez qu’il y a une erreur dans le log

ouvrez le fichier qui se situe dans le dossier de votre utilisateur

 vi /home/informateque/.vnc/xstartup

Il faudra décommenter la ligne : unset SESSION_MANAGER

Ajouter juste après la commande : DBUS_SESSION_BUS_ADDRESS

et décommenter la ligne qui suit :  exec /etc/X11/xinit/xinitrc

ce qui va donner

#!/bin/sh

# Uncomment the following two lines for normal desktop:
 unset SESSION_MANAGER
DBUS_SESSION_BUS_ADDRESS
 exec /etc/X11/xinit/xinitrc

[ -x /etc/vnc/xstartup ] && exec /etc/vnc/xstartup
[ -r $HOME/.Xresources ] && xrdb $HOME/.Xresources
xsetroot -solid grey
vncconfig -iconic &
x-terminal-emulator -geometry 80x24+10+10 -ls -title "$VNCDESKTOP Desktop" &
x-window-manager &

Alors pratique non ? vous avez eu une erreur pendant le tutoriel ? ou simplement cela vous a aidé ? laissez un commentaire 😉

[Tutoriel] Installer un serveur Counter Strike Condition Zero sous linux avec STEAMCMD

Depuis la mise à jour de steam il y a un petit temps, on est passé de l’hldsupdatetool à SteamCMD, je me suis donc dit qu’il fallait bien faire un petit tuto ! :mrgreen:

1. Alors pour commencer on va télécharger SteamCMD

wget http://media.steampowered.com/client/steamcmd_linux.tar.gz

 

2. Il faut maintenant extraire le contenu dans un répertoire avec la commande tar qui va bien

tar -xvzf steamcmd_linux.tar.gz

 

3. Maintenant nous allons lancer SteamCMD ! On va ouvrir comme « une interface de communiquation » qui va permettre de se connecter aux serveurs Steam et de pouvoir y télécharger les serveurs de jeux:

./steamcmd.sh

 

4. Pour pouvoir télécharger les serveurs il faut se connecter chez steam, ça tombe bien on peut se connecter en anonyme (ou si vous voulez avec votre compte steam)

login anonymous

 

5. On va définir le répertoire ou on désire installer le jeu :

force_install_dir <répertoire>

Par exemple :

force_install_dir ./steam01/

 

6. Puis on va télécharger le serveur pour condition zero

app_set_config 90 mod czero
app_update 90 validate

Hop Hop tout s’installe !

 

6.2 (optionnel) Maintenant si vous désirez installer un deuxième serveur de jeu il suffit de réadresser le chemin du nouveau serveur

force_install_dir ./steam02/

Ce qui va nous installer un deuxième serveur condition zero nomé steam02, et alors recommencer l’installation pour le second serveur :

app_set_config 90 mod czero
app_update 90 validate

et ainsi de suite pour les autres serveurs

 

7. Youhouuu c’est installé ! On le lance comment maintenant ? On va se placer sur le bon dossier du serveur pour le lancer :

 cd steam01

alors on as le choix pour lancer le serveur normalement et voir ce qui se passe ou bien on lance un processus (screen) en tache de fond.

La première méthode

./hlds_run -game czero +maxplayers 12 +map de_dust2_cz +port 27015 +sys_ticrate 1000 

Et la seconde en tache de fond l’on rajoute simplement  « screen -dmS steam01 » devant

screen -dmS steam01 ./hlds_run -game czero +maxplayers 12 +map de_dust2_cz +port 27015 +sys_ticrate 1000 

Et voila votre serveur est terminé !

Hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou suggestions par rapport au petit tuto :mrgreen:

 

counter strike condition zero jeux

 

Comment bannir une adresse IP avec iptables sous linux

Lorsque l’on utilise les iptables sur un serveur linux, il peut être pratique de bloquer certaines ip

Pour une IP seule

iptables -I INPUT -s IP_ADRESS -j DROP

 

Pour une plage d’adresses :

iptables -I INPUT -s SUBNET/MASK -j DROP

 

Pour bannir une adresse d’un service en particulier (Apache par exemple) :

iptables -I INPUT -s IP_ADRESS -p tcp --dport 80,443 -j DROP

 

 

Il est possible de bloquer par exemple les connections d’un pays avec les plages d’adresse IP disponible sur CountryIPBlocks

Problème de synchronisation de l’heure Windows, Ubuntu

Si vous travaillez avec Windows et Ubuntu dans votre PC alors vous avez peut-être un problème avec la synchronisation de l’heure sous Windows, vous perdez deux heures en été et une heure en hiver.

Voici comment y remédier;

Démarrez  Ubuntu, ouvrez la console et écrivez ceci

sudo gedit /etc/default/rcS

ENTER

Entrez votre mot de passe puis ENTER

Et vous recevez cette fenêtre fig n° 1, dirigez-vous ver la ligne de configuration  UTC=yes

et éditez le yes par UTC=no comme à la fig n° 2 puis cliquez sur enregistrer, redémarrez Ubuntu et le tour est joué

vous n’aurez plus de problème avec l’heure sur windows.

En faite Ubuntu se synchronise sur l’heure UTC (Temps Universel Coordonné)
change l’heure du bios (– 1 heure en hiver) et (– 2 heures en été) et affiche à l’écran l’heure par exemple (Paris Bruxelles) qui est +1 ou +2.
Quand vous démarrez votre Windows celui ci va indiquer l’heure du bios et vous indiquera la perte de une ou deux heures voila.

Créer un serveur Counter Strike Condition Zero sous Linux : Debian

Cela fais déjà un petit temps que je désirais faire un article pour aider les néophytes à l’installation d’un serveur de jeu steam Condition Zero, surtout pour ceux qui ont loué un serveur dédié sous Debian.

Commençons, ce que l’on va faire c’est créer un dossier dans le home pour installer le serveur, le tutoriel se passe en ligne de commande.

CD ➡ permet de vous déplacer dans les dossier.

MKDIR ➡ permet de créer un dossier.

cd /home
mkdir cz
cd cz
mkdir steam01
cd steam01

une fois cela fait, vous êtes dans le dossier steam (ici steam01) !

Nous allons télécharger le fichier : »hldsupdatetool.bin » qui va nous permettre d’installer le serveur de jeux ! J’espère que vous êtes pas déjà fatigué 😉

WGET ➡ permet de télécharger un fichier.

wget http://storefront.steampowered.com/download/hldsupdatetool.bin

CHMOD ➡ permet de changer les droits.

Une fois téléchargé, nous allons rendre le fichier « hldsupdatetool.bin » exécutable !

chmod -cvR a+x hldsupdatetool.bin

Ensuite nous allons l’exécuter ! Sous linux pour exécuter un fichier en ligne de commande le ./nomfichier suffit, en oubliant pas qu’il ai les droits d’exécution.

./hldsupdatetool.bin

On va vous demander d’accepter et de taper la commande « yes », donc accepter et poursuivons l’installation !

Nous allons mettre a jour Steam!

RM ➡ permet de supprimer.

rm -rf ~/.steam
./steam -command update

Vous devriez obtenir ceci à la fin du téléchargement! : « Steam Linux Client updated , please retry the command. »
Cela signifie que tout es bon ! Si vous désirez vous pouvez retaper la dernière commande, mais je ne vois pas trop l’utilité.

Nous allons ensuite installer le jeu désiré (pour nous ce sera Condition Zero).Pour installer un autre jeux , remplacer dans la commande suivante, « czero » par le nom des jeux disponibles : « cstrike« , »czero« , « dmc« , « dod« , « ricochet« , « tfc » et « valve » ( les autres sont visible dans le Readme.txt)

Comme dit plus haut, nous allons installer Counter Strike Condition Zero

./steam -command update -game "czero" -dir .

Le téléchargement commence ! Allez donc fumer une autre clope ! :mrgreen: C’est parfois un peu long … Oubliez pas de sortir le chien ! Dès que le téléchargement est fini ,vous obtiendrez:

"HLDS installation up to date"

Nous allons créer les fichier que l’update oublie d’installer pour que l’installation soit propre !

mkdir valve/SAVE
mkdir platform
mkdir platform/SAVE

Ensuite , nous allons nous placer dans le dossier « czero »

cd czero
touch banned.cfg
touch listip.cfg
touch language.cfg

Enfin nous allons pouvoir lancer notre serveur de jeux ! Placer vous dans le dossier steam

cd /home/cz/steam01

On va écrire la commande de lancement, attention elle est un peu longue !

screen -dmS steam01 ./hlds_run -game czero +maxplayers 12 +map de_dust2_cz +port 27015 +sys_ticrate 1000

Votre serveur est lancé !!!!! 🙂 Je vous conseille de lancer votre serveur avec un autre utilisateur que le root!  pour des raisons de sécurité
Pour vous connecter à votre serveur il suffit de prendre l’ip de votre serveur et d’y rajouter le port XXX.XXX.XXX.XX:27015

Debian 6.0 « squeeze » released

Après 2 ans de développement continu, la nouvelle version de Debian, dénommée « squeeze » est désormais disponible !

Cette nouvelle version contient de nombreux logiciels mis à jour comme :
Linux 2.6.32 ;
GNOME 2.30 ;
KDE 4.4.5 ;
OpenOffice.org 3.2.1 ;
Iceweasel 3.5.16 (une version démarquée de Mozilla Firefox) ;
Icedove 3.0.11 (une version démarquée de Mozilla Thunderbird) ;
Et plus de 29 000 autres paquets prêts à l’emploi…

Logo Debian

Logo de la distribution GNU/Linux Debian

Debian est une organisation communautaire;  lancée en 1993 par Ian Murdock, qui a pour but le développement d’un système d’exploitation fondé exclusivement sur les logiciels libres.

Ce système d’exploitation, également dénommé Debian, unifie différents composants logiciels libres GNU. Il est ainsi porposé pour de très nombreuses architectures matérielles (Intel x86, AMD, PowerPC, ARM, Spark,  …).

Contrairement aux idées reçu Debian n’est pas seulement une distribution GNU/Linux. Il existe de très nombreuses variantes de Debian dont certaines ne se fondent pas sur le kernel Linux, mais sur d’autres tels que Le Hurd ou encore FreeBSD.
D’ailleurs, pour la première fois, Debian 6.0 est disponible en deux déclinaisons : GNU/Linux et GNU/kFreeBSD.

La liste complète des portages Debian est disponible sur le site officiel du projet Debian.
A l’occasion de la sortie de Squeeze, le site Debian a d’ailleurs connu lui aussi une cure de jouvence, après plus de 10 ans sans grande modification.

Debain 6.0 Squeeze

Un aperçu de Debian Squeeze

Un site pour le lancement de l’environnement graphique Gnome 3.0

Cela fait des années que la communauté d’utilisateur Linux l’attendent et le voici enfin dans les starting-blocks.

Gnome 3.0 est prévu pour le second trimestre 2011.

Les développeurs viennent de lancer un site officiel sur lequel il sera bientôt possible de télécharger les versions d’évaluation : alpha, beta avant la mise en ligne de la version finale.

Cette nouvelle version de l’un des si ce n’est le plus populaires environnements de bureau Linux, se veut particulièrement convivial, certains diront minimaliste. Les mots d’ordres sont d’ailleurs très clairs :

– Simplement beau.

– L’informatique sans distraction.

– Tout à bout des doigts.

– Un aperçu d’un seul coup d’œil.

Il y a fort à parier que l’ensemble des grandes distributions opteront rapidement pour ce nouvel environnement, en espérant que son lancement ne connaîtra pas les même déboires que son concurrent direct KDE lors de la sortie de la version 4.0.

Que les plus frileux et les conservateurs se réjouissent, Gnome annonce sur son nouveau site, que la version 2.x continuera à être maintenue par les distributions Linux pour les années à venir.

Mais cela reste à voir…

Linux une alternative à Windows ?

Nous avons souvent quelque idées préconçue par rapport à linux, il vaut mieux mettre les choses un peu au point :mrgreen:

Linux ne plante pas ! Vrai

Ou en tout cas, moins souvent que ses équivalents commerciaux, bien que cela reste difficile à établir dans la mesure ou les philosophies des systèmes sont assez éloignée mais le fait que Google ait fait le choix de linux pour la gestion de ses serveurs donne une indication du niveau de stabilité de l’OS LIBRE !

Linux est gratuit ? Vrai et Faux

Pour un usage personnel il est gratuit, par contre certaine distribution sont payante … Et une utilisation en entreprise nécessite de disposer d’un service de support réactif,service qui impose de verser un peu d’argent  ce qui est tout à fais normal :mrgreen:

Pas de virus sur linux ? Faux

Ne nous y trompons pas, si Linux était plus répandu, il serait plus intéressant de développer des virus qui s’y attaquent. Par ailleurs, la menace n’est plus tant du côté des virus que des adwares et autres logiciels espions, présents sur internet et qui n’épargnent pas Linux.

Linux demande moins de ressources ? Vrai

C’est le point fort de Linux, avec Linux on a pas besoin d’avoir un gros pc tout neuf de cette année pour tourner convenablement… Windows à encore du mal à rattraper Linux de ce coté la 👿

Il dispose de peu d’applications ? Vrai

Dans ce cas Windows est assez avancé ! La logithèque de Linux prend énormément de poids et est souvent sous licence libre. Les logiciels sous Linux contenu dans la logithèque son souvent gratuit dans 90 % des cas.

Linux ne propose pas de support technique ? Faux

En cas de problème, vous n’avez certes pas affaire à un employé au bout du téléphone ( sauf si vous avez une distribution payante), mais  vous avez une gigantesque communauté pour vous aider et voir même de l’aide par mail.

Linux est plus rapide en réseau ? Vrai

C’est la force de linux :mrgreen: C’est incontestable, les fonctions qui touchent au réseau avec linux c’est du top ! A la base la distribution linux à un peu été prévue à cet effet ! Si vous désirez bien configuré votre réseau optez pour linux :mrgreen:

Il est entièrement configurable ? Vrai

C’est un trait de caractère à double tranchant, car un débutant peut se perdre dans les nombreuses options de configuration. Les principales distributions grand public proposent une interface relativement proche de celle à laquelle vous êtes habitué, inutile d’y consacrer des heures ..

Il est innovant ? Vrai

Chaque distribution inclut une ou plusieurs options inédites. Un bureau en 3D pour mandriva 2010 par exemple, ou encore la création de multiples configurations de Bureau en fonction des activités et des besoins …. c’est toute la richesse de l’open source !

Découvrez GNU/Linux avec un Live CD

Une mise en place à la portée de tous

Le live CD est certainement la façon la plus simple pour découvrir GNU/Linux.
Cette méthode peut se résumer à : « téléchargez, gravez un CD, redémarrez votre ordinateur… C’est bon, vous êtes sous GNU/Linux !!! »

Ou presque… Nous allons détailler ces trois opérations.

Le choix de la distribution

Il n’existe pas un système GNU/Linux mais une foultitude de compilations du noyau Linux avec une offre de logiciels GNU associés : ce sont les distribution GNU/Linux ! Il en existe pour tous les goûts et surtout pour toutes les machines de la plus ancienne au dernier cri.

Les plus populaires sont : Fedora, Mandriva, Ubuntu, OpenSUSE, Gentoo, Debian et Slackware.

Les plus abordables sont probablement les 4 premières de la liste ci-dessus.

Pour les configurations les plus anciennes (i486 par exemple) : Damn Small Linux

Chacune de ces distribution, à l’exception de Damn Small Linux (dont l’interface se veut la plus légère possible), existe sous différents environnement graphiques dont les principaux sont :

Désignation Description Capture d’écran
GNOME Environnement graphique relativement proche de l’interface MAC OS

Environnement GNOME

Environnement GNOME

KDE Environnement graphique relativement proche de l’interface Windows

Environnement KDE

Environnement KDE

Téléchargement d’une image .iso d’un « live CD » :

La plupart de ces distributions existent sous la forme de Live CD, téléchargeable directement depuis Internet. Pour cela, il vous suffit simplement de cliquer sur un des liens suivants :

Distribution Environnement GNOME Environnement KDE
Fedora Fedora-gnome Fedora-kde
Mandriva Mandriva-gnome Mandriva-kde
Ubuntu Ubuntu-gnome Ubuntu-kde
Gentoo Ubuntu-gnome Ubuntu-kde
Debian Ubuntu-gnome Ubuntu-kde

Pour télécharger Damn Small Linux : damn_sall_linux

Gravure du CD

Gravez le ficher téléchargé sur un CD. Choisissez de graver le fichier en tant qu’image .iso.

Un CD réinscriptible (Rw) fera l’affaire !

Boot sous Linux

Il ne vous reste plus qu’à redémarrer votre ordinateur tout en laissant le CD dans le lecteur.

Par défaut, l’ordinateur doit redémarrer à partir du CD et donc sous Linux !!!

Si ce n’est pas le cas, l’affaire se corse… :'(
Il est nécessaire de paramétrer le BIOS de votre PC.

Pour cela au tout début du redémarrage de votre machine, appuyer sur la touche « SUPPR » de votre clavier (ou F2 selon les PC).
Vous arriverez sur une page bleue. C’est normal, ne paniquez pas !!!
Parmis les choix proposés, vous trouverez surement quelque chose comme « Démarrage » ou « Boot ».
Dans ce menu, vous devriez trouver un sous menu de type « Priorité de démarrage » ou « Boot device Priority ».
Avec les flèches sélectionnez le lecteur CD et avec la touche « + » remontez le lecteur en 1ère position.
Appuyez sur F10 pour quitter en enregistrant le paramétrage.

Have fun 😉

___________________________________________________
Références :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Distribution_linux
http://fr.wikipedia.org/wiki/Live_cd
http://kde.org/
http://www.gnome.org/